La CNDDR menacée par les fournisseurs d’armes

417

Les membres de la Commission Nationale de Désarmement Démobilisation et Réinsertion (CNDDR) sont dans la ligne de mire des fournisseurs d’armes, indique le porte parole de cette structure M. Jean Rebel Dorcenat.
Il révèle qu’au moins trois commissaires ont été l’objet de tentative d’assassinat ces derniers mois.


Le dernier incident en date est l’attaque d’individus armés contre le président de la commission. L’officier s’est défendu pour sauver sa peau, explique M. Dorcenat révélant que le véhicule a été touché de 13 projectiles.


Les membres de la CNDDR se sont mis à couvert compte tenu des menaces qui leur avaient été adressées.
M. Dorcenat soutient que la soumission d’une liste d’individus impliqués dans le trafic d’armes et de munitions au président Jovenel Moïse est à l’origine des menaces.


Les structures étatiques n’ont pas eu le temps d’agir sur ce dossier avant l’assassinat du président.
M. Dorcenat indique avoir évoqué le dossier récemment avec le juge Instructeur Walter Wesser Voltaire.


En ce qui a trait aux chefs des gangs, M. Dorcenat explique qu’il n’a été à aucun moment menacé par les bandits.

LLM / radio Métropole Haïti

Publicité