La constestation anti-Aristide se poursuit aux Gonaïves de même que la violence .

119

Des manifestants anti-Aristide ont incendié durant le week-end du 28 au 30 novembre 2003 , la résidence de l’ancien délégué départemental Kettelin Thélémaque aux Gonaïves. Les manifestants dont certains étaient armés reprochent à l’ex-représentant de l’Exécutif de ne les pas avoir informés de la décision du Chef de l’Etat, Jean Bertrand Aristide d’éliminer Amiot Métayer , ancien dirigeant dirigeant de « l’Armée Cannibale » . Kettelin Thélémaque qui a été imposé à ce poste par feu Amiot Métayer , est actuellement réfugié aux Etats-Unis après avoir abandonné son poste en novembre dernier . Les manifestants se sont aussi attaqués à des travaux d’embellissement en cours aux Gonaïves dans la perspective de la célébration du Bicentenaire de l’Indépendance , le 1e janvier 2004. Le vendredi 28 novembre , un groupe d’hommes armés s’en étaient déjà pris aux travaux effectués sur la place d’armes des Gonaïves où le Président Aristide compte prononcer un discours pour commémorer les 200 ans de la création de l’Etat d’Haiti . Durant tout le week-end , la Cité de l’Indépendance a connu des manifestations hostiles au Chef de l’Etat . Cette situation dure depuis l’assassinat le 21 septembre du chef de « l’Armée Cannibale » , Amiot Métayer dit « Cubain », ancien partisan de M. Aristide . La violence aux Gonaïves a déjà fait près d’une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés.