La Croix Rouge nie l’implication de ses ambulances dans les fraudes

261

Le président de la Croix Rouge Haïtienne, Guiteau Jean Pierre, dément les informations faisant état de l’implication des ambulances de son institution dans les fraudes électorales du 25 octobre 2015. Plusieurs dirigeants de partis politiques de l’opposition accusent le parti présidentiel PHTK, d’avoir fait usage d’ambulances pour réaliser des bourrages d’urnes dans plusieurs centres de vote. D’après M. Jean Pierre les ambulances de la Croix ne sauraient être impliquées dans ce forfait puisque la quarantaine de véhicules en circulation étaient en contact constant avec le centre de contrôle. De plus il fait référence à l’honnêteté et l’intégrité des conducteurs des ambulances qui respectent le principe de neutralité de la Croix Rouge. M. Jean Pierre fait remarquer que d’autres institutions peuvent illégalement utiliser le logo et les enseignes de la Croix Rouge.Ceci est illégale mais la législation punissant cet usage n’a pas encore été votée au Parlement, a laissé entendre le docteur Jean Pierre. Il soutient que la Croix Rouge avait récemment appelé le ministère de la Santé publique à cesser d’utiliser des véhicules pourtant le logo de la Croix Rouge. Par ailleurs le président de la Croix Rouge Haïtienne soutient que d’autres sociétés étrangères de Croix Rouge sont présentes en Haïti.Ces institutions n’utilisent pas le logo de la Croix Rouge Haïtienne, dit-il. Plus de 40 ambulances de la Croix Rouge Haïtienne étaient reparties sur l’ensemble du pays le 25 octobre.M. Jean Pierre affirme que les conducteurs avaient pour directives de ne pas s’approcher à moins de 300 mètres d’un centre de vote. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité