La manifestation du PADEMH étouffée dans l’oeuf par des membres d’OP lavalas

289

Des membres d’organisations populaires lavalas ont violemment empêché la tenue d’une manifestation contre le pouvoir organisée par le PADEMH à Pétion-Ville, le mercredi 29 août. Alors que les militants de l’Opposition s’apprêtaient à marcher, une dizaine de sympathisans lavalas ont commencé à lancer des pierres. Ces membres d’OP dont certains étaient armés de révolvers ont également tiré des coups de feu en l’air pour intimider les manifestants anti-lavalas qui ont riposté en lançant des pierres en direction de leurs agresseurs. Le chef de file de la manifestation du PADEMH a été blessé et trois (3) autres de ses collègues interpellés par la police. Ces quatre (4) personnes placées en garde à vue au Commissariat de Police de Pétion-Ville dans un premier temps ont été relachées dans l’après-midi. Les partisans de l’ancien maire de Pétion-Ville Claire Lydie Parent qui avaient convoqué la manifestation se sont repliés pour mettre un terme à la marche . Madame Parent pointe du doigt l’actuel occupant de la mairie de Pétion-Ville Pierre Sully Guerrier et annonce une action en justice contre ce dernier et ses partisans. Cette situation a provoqué une certaine panique à Pétion-Ville. Des piétons et des automobilistes ont dû vider les lieux pour éviter cet affrontement entre lavalassiens et anti-lavalassiens. En organisant cette manifestation, le Parti Démocrate Haitien (PADEMH), parti membre de la Convergence Démocratique, voulait dénoncer le comportement du pouvoir en place qu’il assimile à celui des régimes dictatoriaux des temps passés .

Publicité