La ratification d’un premier ministre est très complexe en Haïti selon un diplomate

130

Les procédures haïtiennes en matière de ratification de premier ministre sont tres compliquées par rapport à celles des autres pays. C’est ce qu’affirmé l’ambassadeur français accrédité en Haïti, Didier Lebret. Intervenant sur les ondes de radio Métropole le diplomate a a indiqué que dans son pays, la procédure devant aboutir à la ratification d’un chef de gouvernement est une simple formalité. « Le parlement n’a pas à examiner le dossier des premiers ministres de même que la formation du cabinet ministériel relève des prérogatives du président français », a déclaré Didier Lebret. Selon monsieur Lebret ,pour occuper un poste de premier ministre en France, il faut être de nationalité française, disposer du droit de vote, , faire preuve de dignité morale et avoir satisfait aux obligations du recrutement militaire. Notons que la France qui était jusqu’en 1958 une démocratie purement parlementaire a connu par le passé des problèmes semblables à certains pays comme Haïti ou la Belgique. Cela se soldait par des négociations sans fin pour constituer des cabinets éphémère. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité