La réconciliation nationale, nouvelle priorité du chef d’Etat

148

Le président Michel Martelly poursuit sa campagne pour la réconciliation nationale, étape importante dans le cadre de la reconstruction.Dans son allocution à l’occasion de la commémoration du 205 eme anniversaire de la mort du fondateur de la patrie, le chef d’Etat a réitéré sa détermination à impliquer les ex présidents haïtiens dans l’effort de développement national. S’adressant à une foule à Marchand Dessalines, M. Martelly a précisé qu’il entend travailler conjointement avec les ex présidents René Préval, Jean Bertrand Aristide et Jean Claude Duvalier quoiqu’il n’ait jamais été membre de leur équipe. L’assistance a réagi favorablement à cette déclaration. Nous sommes tous des haïtiens, nous devons résoudre les problèmes du pays a-t-il martelé. La semaine écoulée M. Martelly avait eu des entretiens avec les ex présidents Jean Bertrand Aristide, Prosper Avril, Boniface Alexandre, Jean Claude Duvalier et Henry Namphy. En prêchant par l’exemple, Martelly exhorte ses compatriotes à s’unir pour relever les grands défis. Il promet de s’inspirer de l’action de Jean Jacques Dessalines, qui avait sû rassembler tous les fils du pays, y compris ceux qui étaient opposés à son gouvernement.. Rappelant que l’union des différentes factions rivales avait permis la conquête de l’indépendance, le président haïtien a laissé entendre qu’il faut concrétiser un autre rêve de Dessalines, l’intégration nationale. En abandonnant les projets de Dessalines le pays a sombré dans la dictature, le dechoucage, la corruption et la violence, insiste M. Martelly pour qui il faut un partage des richesses du pays avec les couches vulnérables, les paysans et les jeunes. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité