La remobilisation de l’armée doit se faire dans un contexte non-partisan selon Edouard Paultre

193

Le responsable du Conseil Haïtien des Acteurs Non-Etatiques (CONHANE), Edouard Paultre, salue la décision prise par des sénateurs d’inviter le premier ministre, Garry Conille, et le ministre de l’intérieur, des collectivités territoriales et de la défense nationale, Thierry Mayard Paul, à donner des explications claires au parlement sur la remobilisation prochaine des Forces Armées d’Haïti. Selon monsieur Paultre, c’est une décision qui est prise au bon moment d’autant que le président de la république Michel Joseph Martelly n’a jamais dévoilé au grand public sa vision et les stratégies envisagées pour la mise en place aussi rapide des Forces Armées d’Haïti. « Je suis pour la mise en place d’une armée nationale telle que prévue par la constitution. Mais celle-ci ne doit pas être partisane », affirme Edouard Paultre qui se demande si le chef de l’Etat n’est pas animé par des velléités dictatoriales. Remobiliser l’armée, comment cela va se faire ? Quels seront les critères de recrutement ? Pourquoi ce remue-ménage souhaité au sein de la police nationale ? Telles sont les questions que le responsable du CONHNANE se pose et sur lesquelles il invite l’opinion publique à se prononcer. Selon le responsable du Conseil Haïtien des Acteurs Non-Etatiques, le gouvernement Martelly/Conille a pour devoir d’informer la population haïtienne sur son intention de reconstituer la nouvelle force publique. Aussi faut-il, de l’avis d’Edouard Paultre, clarifier la question de « Milice Rose » dénoncée le sénateur Moise Jean Charles. GA/Radio Métropole Haïti

Publicité