La Société Civile encourage une solution à la crise

193

« la crise est grave, le goût est amer pour la population, l’instabilité politique s’accentue de jour en jour, le pays va tout droit vers l’abime et l’anarchie, l’économie meurt a petit feu » ont déclaré les Organisations de la Société Civile qui estiment urgente la création d’une Commission de médiation pour faciliter une solution à la crise. La Commission serait formée de sept (7) membres dont un observateur de Lavalas et un de l’Opposition. Elle devra se charger de la médiation entre lavalas et l’Opposition en présence de la Communauté Internationale. « Nous ne saurions rester les bras croisés. Nous avons décidé de nous impliquer dans les négociations en assurant la médiation entre l’Opposition et la Fanmi Lavalas » a laissé entendre le professeur Rosny Desroches porte-parole des Organisations de la Société Civile. M. Desroches annonce que des contacts seront établis avec les protagonistes haïtiens et les représentants de la Communauté Internationale. Il estime que l’Etranger a un rôle clé à jouer dans les prochaines discussions pour tenter de trouver une issu à la crise née des précédentes élections.

Publicité