La tension monte entre le gouvernement et la communauté universitaire

248

Alors que le Pouvoir nomme une commission provisoire de gestion de l’Université d’Etat d’Haiti (UEH), le conseil de l’université continue d’appuyer le conseil exécutif élu sortant. Le Conseil de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) et les étudiants membres de la Fédération des Etudiants Universitaire (FEU) n’auront contrôlé le rectorat que pendant moins de 24 heures. Tous ceux qui se sont approchés des locaux du siège de l’UEH, le jeudi 1er août 2002, étaient pris au dépourvu. Le Rectorat a été mis sous scellé au nom de la loi, écrit le juge de paix de la section Est de Port-au-Prince Jean Nerva Siméon. Jeudi 1 er août, personne n’avait accès au bâtiment, pas même les deux agents de la compagnie PAP sécurité. L’immeuble est placé désormais sous contrôle policier. En dépit du concert de protestations, le gouvernement Lavalas ne semble pas décider à faire marche arrière dans sa décision d’intervenir dans la crise qui secoue l’Université d’Etat d’Haiti. Dans un communiqué en date du 27 juillet dernier, le ministre de l’Education Nationale, Myrtho Célestin Saurel, proclame la caducité du mandat du conseil exécutif de l’UEH. Trois (3) jours plus tard, Madame Saurel ,dans un autre communiqué, nomme une commission de trois membres à la tête de l’Université. 24 heures après, Charles Tardieu, Rose Marie Rodriguez et Price Cyprien ,appelés à gérer l’Université pendant six (6) mois ,reçoivent une investiture inédite au local du ministère de l’Education Nationale. A trop vouloir résoudre la crise universitaire, les autorités gouvernementales semblent se perdre en chemin. Un conseil provisoire nommé pour remplacer un autre conseil élu qui affirme n’être pas prêt de partir. Des deux côtés, le mot « dialogue » est prononcé mais jusque là , aucune négociation n’est annoncée et pire, il n’y a même pas de médiateur, une nouvelle crise est ouverte dans la grande crise politique que travers le pays depuis de deux (2) ans. L’issue de ce nouveau bras de fer est incertaine et aux conséquences imprévisibles.

Publicité