L’ajustement des prix de l’essence est inopportun affirme Enomy Germain

295

L’économiste M. Enomy Germain, attire l’attention sur les subtilités de l’arrêt de la subvention des produits pétroliers.
Cette décision justifiée est inoportune, tranche l’économiste faisant valoir que cette décision s’inscrit dans le cadre des directives du Fonds Monétaire International (FMI).


De l’avis de M. Germain les autorités gouvernementales haitiennes devraient différer l’ajustement des produits pétroliers en raison de la forte détérioration des conditions de vies de la population.
Pour palier aux problèmes financiers de l’État, M. Germain assure que le gouvernement pourrait utiliser d’autres leviers.


Il cite entre autres un contrôle efficace des franchises douanières. En 2022 ces franchises s’élevaient à 21 milliards de gourdes qui seraient détournées.


De plus 60 milliards de gourdes peuvent être récupérées dans la lutte contre la contrebande notamment dans la zone frontalière.
En outre les responsables de la Doaune et de la DGI peuvent augmenter les recettes en luttant efficacement contre l’évasion fiscale et la sous facturation.


Selon M. Germain les autorités haitiennes se sont lancées dans la facilité en évitant de s’attaquer aux élites économiques impliquées dans ces détournements de fonds.
Les 44 milliards de gourdes de déficit, provoqués par la subvention des hydrocarbures, pourraient être récupérés rapidement en lançant des réformes indispensables.

LLM / radio Métropole Haïti