L’ambassadeur de France enthousiasmé par l’effort visant la reconstruction de Port-au-Prince

172

L’ambassadeur de France à Port-au-Prince, Didier Le Bret, salue l’engagement de la Banque de la République d’Haïti (BRH) dans la reconstruction de la capitale. En marge du lancement de la première phase de la reconstruction, le diplomate français a attiré l’attention sur l’envergure de cette institution. » C’est une instance solide, elle est là dans la durée « , affirme M. Le Bret pour qui la Banque Centrale peut donner des outils pour orienter les décisions des autorités haïtiennes.Il rappelle que la Banque Centrale, qui gère les fonds résultants de l’annulation de la dette d’Haïti, a pu dégager des montants importants pour cette première phase de la reconstruction. 60 millions de dollars provenant de l’annulation de la dette d’Haïti par le Fonds Monétaire International (FMI) seront utilisés pour la construction du Palais de Justice, du Palais Législatif et de l’Hôtel de ville. Le diplomate français qualifie d’acte de confiance, l’implication directe de la Banque centrale dans la reconstruction de la capitale.Interrogé sur le rôle de la France, M. Le Bret souligne que son gouvernement apporte un appui budgétaire direct, une contribution pour la réhabilitation de l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti ainsi que des annulations de dette. Le plan de la reconstruction de la capitale, élaboré par la Fondation Prince Charles d’Angleterre, sera exécuté au fur et a mesure de l’avancement des travaux. Une première phase de nettoyage du centre ville fortement endommagé lors du séisme avait été lancée en septembre dernier.Les spécialistes de l’Institut de sauvegarde du Patrimoine National (ISPAN) étaient impliqués dans l’évaluation des immeubles afin de favoriser la protection les édifices ayant une valeur patrimoniale. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité