Martelly propose des négociations directes avec les sénateurs anti-Gousse

107

Le président haïtien, Michel Martelly, ne cesse de multiplier les initiatives en vue de trouver une entente avec le bloc parlementaire majoritaire au sénat.Refusant de qualifier les multiples rencontres avec les leaders du Parlement de négociations, le président Martelly vient de franchir un nouveau pas en proposant une rencontre avec les 16 sénateurs opposés à la ratification du Premier Ministre désigné, Bernard Gousse. Le sénateur Kelly Bastien (Inité), qui en a fait l’annonce, assure que ses collègues évaluent cette possibilité.Il fait remarquer que l’objet de cette rencontre ne saurait être uniquement la ratification de M. Gousse.Selon l’ex président du sénat les sénateurs pétitionnaires profiteront de la circonstance pour expliquer au chef d’Etat les raisons pour lesquelles ils ne ratifieront pas le choix de Bernard Gousse. M. Bastien estime que cette rencontre doit être l’occasion de définir un cadre globale de gouvernabilité pour le pays.Il faudra identifier les méthodes pour lancer les projets prioritaires dans les secteurs de la santé, de l’éducation, des infrastructures et de la création d’emplois, martèle le sénateur Bastien. Alors que l’exécutif attend une réponse formelle des pères conscrits, le sénateur Bastien, qui aurait déjà eu une rencontre avec le Premier Ministre désigné, met en garde contre toute mésinterprétation de la démarche. Se déclarant favorable à cette rencontre M. Bastien assure qu’elle ne doit pas être assimilée à une tentative de corruption. Entre temps plusieurs autres membres du groupe majoritaire ont estimé que M. Gousse n’a aucune chance d’être ratifier. Les sénateurs Jean Baptiste Bien Aimé et Dera Dieuseul confirment qu’il n’y a eu aucune défection dans les rangs du groupe majoritaire. Ils jugent que le président Martelly peut gagner du temps en désignant dans le meilleur délai un nouveau Premier Ministre. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité