Lancement du processus de ratification de Yvon Neptune au Parlement , la présidence confirme sa nomination au poste de premier ministre

204

Le Bureau de Communicaton et de Presse de la présidence confirme que le président Jean Bertrand Aristide a annoncé officiellement le lundi 4 mars 2002 la désignation du sénateur Yvon Neptune au poste de premier ministre . Dans un communiqué de presse , la présidence indique que cette décision a été adoptée à l’issue d’une réunion tenue au Palais National avec l’Etat-major de l’organisation politique , Fanmi Lavalas . Cette désignation fait suite à la démarche de consultation avec les dirigeants des deux (2) branches du Parlement, tel que prévue par la Constitution de la République, poursuit le communiqué qui rappelle que M. Neptune doit succéder à Jean Marie Chérestal démissionnaire depuis le 15 janvier 2002. Le processus de ratification de Yvon Neptune doit être lancé au Parlement , ce mercredi 6 mars 2002. Les sénateurs se préparent à étudier les pièces du premier ministre désigné . Le président sortant du Sénat doit d’abord tenir séance non seulement pour communiquer à l’assemblée la correspondance officielle faisant état de sa désignation mais surtout mettre en branle la procédure d’approbation de son choix . Ensuite , une commission bicamérale va être constituée pour étudier la gestion de M. Neptune car il est encore gestionnaire de deniers publics. L’interessé ne se fait pas de souci pour ces formalités prévues par la Constitution de mars 1987 d’autant que la célérité sera de rigueur dans la procédure puisque le Sénat de la République est composé exclusivement de membres du parti au pouvoir , Fanmi Lavalas. Par contre, Yvon Neptune se montre très reservé face aux rumeurs autour de sa double nationalité, certains médias haitiens en diaspora ont même communiqué le numéro du passeport américain de M. Neptune . Ce dernier se contente d’indiquer qu’à l’analyse de ses dossiers , on verra bien qu’il est haitien . Outre cette question litigieuse , Yvon Neptune ne se fait pas prier soit pour donner un aperçu de son programme soit pour parler d’abondance de sa personnalité , de son dynamisme ou encore du profil de son futur gouvernement qu’il veut “ ouvert “.

Publicité