L’arrestation de Badio peut relancer l’enquête sur l’assassinat du Président

308

L’arrestation de Joseph Félix Badio représente un grand pas dans l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse, assure le coordonateur du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH),  M. Pierre Espérance.  

Il soutient que Badio a joué un rôle centrale dans la planification et la coordination du magnicide. Il était présent lorsque le convoi de la Police a transporté les colombiens dans la résidence présidentielle et est revenu sur place pour récupérer des objets après,  à laissé entendre M. Espérance lors d’une interview exclusive à radio Métropole.

Il espère que le magistrat instructeur pourra dénouer la trame du magnicide et identifier les auteurs et complices. 

Il révèle que M. Badio est un proche du président Moïse et habitué de la résidence.  Il avait été même presenti pour le poste de ministre de l’intérieur dans le gouvernement que dirigerait M. Ariel Henry.

Le Premier Ministre est également un proche de Badio,  ajoute le défenseur des  droits humains. 

De l’avis de M. Espérance les suspects clés sont à rechercher parmi les proches du président Moïse. 

Il cite notamment  Dimitry Herard,  Civil Raguel et Léon Charles, en charge de la sécurité du président mais qui faisait partie de l’équipe de Badio,  argue M. Espérance.  Il souhaite que Badio accepte de collaborer avec la justice haïtienne en faisant des révélations sur les auteurs du crime. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti 

Publicité