Lavalas Persiste et Signe

213

‘Il n’y a pas de doute les derniers actes de violence dans le pays portent l’empreinte des partis de l’Opposition’ a laissé entendre l’un des porte-paroles de la Fanmi Lavalas Yvon Feuillé. M. Feuillé prend pour preuves les dernières déclarations des dirigeants de l’Opposition qui a appelé au boycott des élections du 26 novembre. La Convergence Démocratique qui regroupe les partis de l’Opposition rejette de son coté la responsabilité de ces violences sur la Fanmi Lavalas . La Convergence dénonce une campagne d’intimidation du parti de Jean Bertrand Aristide. Des incidents ont fait au moins sept (7) morts et une vingtaine (20) de blessés le week-end écoulé.

Publicité