Le barreau obtient finalement le limogeage de Francisco René

88

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Francisco René, a perdu son bras de fer avec le barreau de la capitale. Dans une correspondance date du 27 novembre 2013, le ministre de la justice, Jean Renel Sanon, a annoncé que M. René avait été transféré au ministère.Il occupera la fonction de chargé de mission auprès de la direction des affaires juridiques, ce qui représente en réalité un placard pour les anciens chefs de Parquet de la capitale. M. René semble avoir été lâché par le garde des sceaux. Au cours de ces derniers jours le chef du Parquet avait multiplié les initiatives malheureuses. Outre l’arrestation illégale d’un avocat, M. René avait émis des mandats d’arrêts contre 5 juristes dont le bâtonnier, Carlos Hercule. Comble de malheur le sort de M. René avait été décidé par le ministre de la justice lors d’une rencontre avec le bâtonnier.C’est un communiqué de presse conjoint signé par le ministre Sanon et le bâtonnier qui a confirmé que le limogeage de M. René a été obtenu dans le cadre d’une entente. Les membres du Bâtonnat qui avaient pris part à la rencontre ont convenu que la grève sera levée. La décision du bâtonnat sera confirmée lors d’une assemblée générale du barreau ce jeudi 28 novembre 2013. Le départ de M. René permet au ministère de la justice et au batonnat de lancer une nouvelle ère de coopération.Les deux parties ont convenu de la nécessité d’intensifier les efforts pour traiter de nombreux dossiers pénaux dans le cadre de la lutte contre la détention préventive prolongée. Kerson Charles Darius assurera l’intérim en attendant la nomination d’un nouveau commissaire du gouvernement. LLM / radio Métropole Haïti