Le Canada et la Minustah saluent la libération de Yvon Neptune

104

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Peter MacKay,  » se réjouit de la décision de libérer Yvon Neptune  » rappelant que le « Canada était préoccupé par la détention prolongée de l’ancien premier ministre d’Haïti et par celle d’autres détenus, en violation des lois haïtiennes et des obligations internationales de ce pays « .Dans un communiqué publié hier jeudi Peter MacKay a salué « la détermination du nouveau gouvernement haïtien à améliorer l’exercice de la justice et à respecter les droits de la personne ».Le gouvernement canadien avait exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation concernant la situation de M. Neptune à l’ancien gouvernement transitoire et au gouvernement actuel, surtout à cause « de la détérioration de (son) état de santé et des retards dans le déroulement de la procédure « , selon le communiqué du ministère. La Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haïti ( Minustah ) de son côté « accueille favorablement la remise en liberté de Yvon Neptune, qui était en détention provisoire depuis le 24 juin 2004″.Dans un communiqué publié le jeudi 27 juillet la mission de l’ONU indique que  » l’état de santé de M. Neptune, qui a dramatiquement décliné durant sa détention, demeure sérieusement préoccupant « .La Minustah affirme que Yvon Neptune est en ce moment sous la supervision médicale des équipes de soins des Nations Unies en Haïti et le restera jusqu’à ce que son état de santé lui permette de retourner dans sa famille.Premier ministre de 2001 à 2004, Yvon Neptune qui a bénéficié d’une décision de main levée d’écrou de la cour d’appel des Gonaïves a été libéré sans jugement après avoir été impliqué dans le massacre de la Scirie en février 2004.