Le chef de l’État entreprend des consultations pour designer un nouveau premier ministre

174

Le président René Préval devrait s’entretenir hier avec le président du sénat, Kelly Bastien, et le président de la chambre basse, Pierre Eric Jean Jacques, autour de la désignation d’un nouveau premier ministre.L’annonce a été faite par le sénateur Bastien pour qui le chef de l’État doit tenir compte de la configuration dans les deux chambres avant de designer une nouvelle personnalité. » Il faut tenir compte de ces situations pour éviter de refaire la même expérience », dit-il soulignant qu’il est bien placé pour comprendre la réalité au parlement.Interrogé sur l’attitude que l’exécutif devrait adopter face au bloc Concertation des Parlementaires Progressiste (CPP), le président du sénat explique qu’il faudra tenir compte des préoccupations des membres de ce bloc. » Le problème n’est pas de négocier avec le CPP mais on ne peut pas affronter un bloc « , dit-il tout en mettant en garde contre la tentation de prendre en considération uniquement les préoccupations du CPP.Selon Kelly Bastien il faudra tenir compte des propositions des partis politiques dans le cadre de ces négociations en vue de la formation d’un nouveau gouvernement.Le président du sénat émet le vœu que le prochain gouvernement soit mis en place avant la fin du mois de mai.Kelly Bastien souligne que la proposition de nouvelles personnalités ne devrait pas être a l’ordre du jour de la première rencontre avec le chef de l’état. Il considère la situation actuelle comme une crise faisant remarquer qu’il devrait y avoir un gouvernement légitime. » Cette situation prouve qu’il y a des choses qui ne sont pas claires », dit-il précisant que le gouvernement doit répondre aux engagements sur le plan international et national.Par ailleurs, Kelly Bastien n’a pas souhaité faire de commentaires sur l’affaire des cheques émis par la primature à l’endroit de certains parlementaires.Tout en indiquant qu’il y a une drôle de coïncidence entre les émissions des cheques et la séance de ratification du choix du premier ministre, le président du sénat fait remarquer qu’un parlementaire peut effectivement faciliter la réalisation de projet de développement dans sa région.Cependant M. Bastien souhaite que l’Unité Centrale de Lutte contre la Corruption réalise une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire.

Publicité