Le choléra continue de faire des victimes dans des zones reculées du pays.

116

La Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) et la Solidarité Fanm Ayisyèn (SOFA), tirent la sonnette d’alarme face à la remontée de l’épidémie de choléra dans la Chaine des chaos. Ces organisation lancent, un vibrant appel aux autorités sanitaires afin qu’elles se penchent sur la situation des populations de la chaine Chaos, située dans le département de l’Artibonite, où de nombreux décès sont causés par l’épidémie de choléra. Au cours d’une conférence de presse conjointe ce mercredi, ces organisations se disent convaincues que des soldats de la Minustah sont responsables de la propagation de l’épidémie de choléra en Haïti Elles exigent que les victimes soient dédommagées par l’Organisation des Nations Unies. Située dans le département de l’Artibonite, considéré comme étant le foyer d’origine de l’épidémie de choléra en Haïti, la chaine des Chaos forme un ensemble de régions enclavées que les autorités sanitaire ont négligé jusqu’ ici dans leur plan de lutte contre la maladie. En effet, bien que comptant près de quatre vingt milles habitants, la population de la chaine des chaos ne dispose que d’un seul centre de santé et d’un CTC dont le mécanisme de fonctionnement laisse à désirer. Rappelons que depuis son apparition à la mi-octobre 2010, le choléra a déjà fait plus de 5000 mille morts en HaïtiEJ/Radio Métropole