Le développement des régions mettra un terme aux boat people selon Melius Hippolithe

241

Le sénateur Melius Hyppolite est consterné par la disparition trafique de 30 haïtiens au large des Bahamas lundi dernier. La majorité des voyages clandestins sont organisés dans le Nord Ouest, rapportent les autorités haïtiennes. Elu dans cette région pauvre du pays, M. Hyppolite confirme que ces personnes vulnérables s’embarquent sur de frêles embarcations afin de partir à la recherche de meilleure condition de vie. Le sénateur de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), qui pourtant est proche du gouvernement, ne décolère pas en raison du gaspillage des potentialités économiques de cette région.Haïti dispose d’assez de ressources naturelles pour nourrir ses fils, martèle le sénateur Hypolite déplorant que ressources du Nord Ouest ne soient pas exploitées de manière rationnelle. Il faut réaliser des infrastructures importantes dont un aéroport, un barrage sur les trois rivières, des routes dit-il. Le barrage sur les trois rivières permettra l’irrigation de plus de 30 000 hectares de terres et générera l’énergie électrique pour toute la région. Si les potentialités économiques et notamment touristiques sont exploitées les haïtiens ne seront plus tentés par les voyages clandestins, insiste t-il mettant l’accent sur la nécessité de créer rapidement des emplois.Les haïtiens veulent trouver un emploi, dit-il exhortant les autorités à orienter les entreprises internationales vers le Nord Ouest. Il rappelle que la situation socioéconomique est très difficile dans la région.Les gens se sentent abandonnés, insiste le parlementaire faisant valoir que les parcs industriels ne doivent pas être construits uniquement dans la capitale et au Cap Haïtien. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité