Le dollar prend cinq (5) points en moins d’une semaine

242

Le dollar américain s’est considérablement apprécié cette semaine par rapport à la gourde en dépit des récentes garanties fournies par les autoritaires monétaires relatives à une concertation entre la Banque Centrale et les banques commerciales sur l’évolution du marché des changes. Le jeudi 7 novembre 2002 ,la plupart des banques affichait le dollar à 36 gourdes à l’achat et 38 à la vente. Une vente très limitée soit 150 ou 200 dollars . Selon des informations proches des secteurs économiques , certains opérateurs ont acheté le billet vert à plus de 40 gourdes dans les cas où la somme dépassait le millier de dollars . Cette situation représente un véritable casse-tête pour les agents économiques car, en début de semaine, le dollar était vendu à 33 gourdes mais toujours en quantité limitée au niveau des banques . Cette nouvelle hausse du taux du dollar intervient au moment où les rumeurs sur la nationalisation des comptes en dollars ont cessé suite aux déclarations du chef de l’Etat , le 28 octobre dernier . A cette date , les responsables économiques tablaient sur un retour au calme du marché mais la situation ne fait qu’empirer . Plusieurs analystes économiques dont le chroniqueur de Radio Métropole Kesner Pharel attribuent cette nouvelle flambée du dollar à la persistance de l’impasse politique suite au report de la formation du Conseil Electoral Provisoire (CEP) prévue pour le 4 novembre dernier . De plus, les économistes soutiennent que le fond du problème n’a toujours pas été abordé à savoir l’important déficit budgétaire financé par la Banque Centrale .

Publicité