Le gouvernement en campagne pour le référendum

425

Les ministres sont ouvertement en campagne pour le référendum.
Plusieurs ministres du gouvernement de Claude Joseph ont pris des positions publiques pour encourager les citoyens à voter en faveur du projet de constitution.


Les ministres Mathias Pierre, Joiséus Nader, Gonzague Day et Marie Ghyslaine Monprenier ne cessent d’insister sur la nécessité d’adopter une nouvelle constitution.


Pour le ministre Nader il s’agit de changer la donne pour faciliter la réalisation de travaux d’infrastructures et améliorer les conditions de vie de la majorité des citoyens.
Le ministre Nader a effectué de nombreux déplacements dans les villes de province pour accélérer la réalisation des travaux d’infrastructures routières notamment.


Le ministre Mathias Pierre, en charge des affaires électorales, explique que le projet de nouvelle constitution permettra de rationaliser la vie politique et de réduire les dépenses du Trésor public pour payer les élus.
Il a promis un appui financier de l’état aux partis politiques dans le cadre du processus électoral.


Le ministre de l’intérieur Gonzague Day a mis en garde les dirigeants politiques qui envisagent de recourir à la violence pour empêcher le déroulement du référendum. Ils auront à faire à moi, a dit M. Day rappelant que la Police fera respecter l’ordre et la paix publique.
Il s’est également élevé contre les menaces du président du Sénat Haïtien, M. Joseph Lambert.


Ces menaces ont également provoqué l’ire de maître Ghyslaine Monprenier. Elle rappelle que l’état a le monopole de la violence. La juriste, en campagne pour un vote Oui, estime que les 10 sénateurs doivent faire valoir l’importance du grand corps auprès la la commission spéciale indépendante.

LLM / radio Métropole Haïti