Le gouvernement envisage de priver le juge Gassant de l’affaire Jean Dominique

183

Les autorités judiciaires menacent de retirer le dossier de l’enquête sur l’assassinat de Jean Léopold Dominique des mains du juge Claudy Gassant. L’avertissement a été donné au magistrat qui se trouve actuellement aux Etats-Unis par le ministre de la justice , Jean Baptiste Brown . En conférence de presse , le vendredi 7 juin 2002, M. Brown a rappelé que le doyen du Tribunal Civil de Port-au-Prince a le droit de confier le dossier à une autre magistrat. Parallèlement , le titulaire de la justice a annoncé que l’appareil judiciaire planche sur des dossiers importants dans le cadre de la lutte contre l’impunité. Le juge Claudy Gassant avait , au mois d’avril, indiqué qu’il n’écartait pas la possibilité de rentrer au pays pour reprendre l’enquête sur l’assassinat du directeur de Radio Haiti Inter Jean Léopold Dominique (3 avril 2000) mais avait réclamé des mesures de sécurité adéquates. Dans une interview accordée à Radio Carnival à Miami , le lundi 8 avril 2002, le magistrat avait expliqué qu’il n’a pas encore été informé officiellement de la reconduction de son mandat par le président de la République Jean Bertrand Aristide . Pour le juge instructeur , cette décision adoptée le 1er avril dernier par le chef de l’Etat n’était autre qu’un “ poisson d’avril “ . Claudy Gassant s’interrogait sur la nature de son mandat comme juge d’instruction dans l’affaire Jean Dominique d’autant que le dossier avait été confié à un autre juge , Josua Agnant . Le magistrat avait soutenu qu’il n’y avait pas de raisons d’ordre professionnel qui expliquerait le déssaisissement du juge Agnant sur l’affaire par la Cour de Cassation . Le juge Gassant avait ajouté que le président de la république n’avait pas le droit de le désigner sur un dossier , une tâche qui revient au doyen du Tribunal . La Fondation Echo Voix Jean Dominique , l’épouse du P.D.G. de Radio Haiti Inter ,Michèle Montas , et plusieurs organisations de défense des droits humains avaient à maintes reprises souhaité que le juge Gassant continue l’enquête afin de faire le jour sur le double meurtre du 3 avril 2000. Le juge Claudy Gassant , aux Etats-Unis d’Amérique depuis le 9 janvier 2002 suite de l’expiration de son mandat le 4 du même mois, avait affirmé en début d’année au  » Miami Herald  » qu’il craignait pour sa sécurité en Haiti . M. Gassant s’était dit dégouté de ce qu’il avait enduré au niveau de ses pairs de l’appareil judiciaire et avait à l’occasion dénoncé la mainmise du Pouvoir Exécutif sur le Pouvoir Judiciaire . Il avait alors déclaré au quotidien de la Floride que la seule chose qu’il pouvait confirmer c’est qu’il n’allait pas rentrer en Haiti dans l’immédiat .

Publicité