Le gouvernement haïtien veut faire de l’inclusion son cheval de bataille

134

En ce sens, le ministre de la justice, Henry Marge Dorléans, indique que l’équipe de transition entend marcher avec tous les seteurs qui se démarquent de la violence. « Les lavalassiens qui sont contre la violence et qui aident le gouvernement à combattre le bantisme sont nos amis et ne seront pas exclus du processus de transition », a laissé entendre Me Dorléans.Des pressions viennent de tous bords pour porter le gouvernement intérimaire à mettre hors jeu lavalas. « Le gouvernement résiste et résistera », a ajouté le ministre de la justice soulignant que la voie de l’avenir du pays passe par l’inclusion. « La décision de disqualifier le parti Fanmi Lavalas dans la course électorale pour implication dans les actes de violence perpétrés à la capitale ne relève pas de notre ressort », a-t-il réaffirmé rappelant que le gouvernement intérimaire entend faire la promotion d’un processus électoral incluant toutes les formations politiques qui ne prônent pas la violence .