Le gouvernement Lavalas se dit prêt à reprendre les pourparlers

211

Le premier ministre haïtien, Yvon Neptune, réitère la volonté du gouvernement de reprendre les négociations avec la Convergence Démocratique pour mettre un terme à la crise politique. Interrogé sur la participation directe du chef de l’Etat aux discussions, Yvon Neptune indique que Jean Bertrand Aristide est toujours prêt à faciliter la solution de la crise. Le premier ministre Neptune en profite pour indiquer que le gouvernement est attentif à la question de réparation des victimes du 17 décembre 2001 (attaque du Palais National par des inconnus armés et incendie des locaux des principaux partis de l’Opposition par des proches du pouvoir ). M. Neptune souhaite cependant que l’Opposition évite tout lien entre le dossier de la réparation et le redémarrage des négociations. De son côté, le ministre en charge des négociations ,Marc Louis Bazin, se prononce en faveur de la reprise immédiate des discussions de sortie de crise. M. Bazin qui est critique à la fois envers Lavalas et l’Opposition estime cependant que le processus doit être relancé. « Il faut que les deux (2) parties retournent à la table des discussions pour tirer le pays de cette crise », plaide le ministre médiateur qui estime que les problèmes liés à l’application de la résolution 806 peuvent être résolus lors des négociations. La Résolution 806 adoptée par le Conseil Permanent de l’Organisation des Etats Américains (OEA) en janvier dernier réclame notamment que le jour soit fait sur les violences du 17 décembre 2001 . La Convergence Démocratique insiste sur l’arrestation des auteurs de ces violents incidents avant de retourner à la table des discussions .

Publicité