Le juge a trouvé des indices contre le maire de Jacmel 

326

Une photo montrant le Maire de Jacmel,  M. Macky Kessa en réunion avec les inculpés de l’assassinat du président Jovenel Moïse  semble avoir été un indice ayant permis son incarcération. 

Le juge instructeur recherche des indices, explique l’éminent juriste haïtien M. Osner Fevry.

Les indices doivent s’accorder donc concordants et suffisants pour qu’ils puissent provoquer une incarcération.  

Une déclaration répétée en maintes occasions ou une photo peut constituer un indice selon la législation haïtienne. 

L’indice n’est ni une preuve ni une suspicion,  C’est une suspicion augmentée, argue le juriste faisant valoir qu’il reviendra au tribunal criminel de trouver les preuves.

La photo, qui a circulé sur les réseaux sociaux au lendemain du magnicide, montre des participants à une rencontre au CTU em Floride (États Unis).

Maître Fevry soutient que le juge instructeur peut changer le statut d’une personne durant l’audience. 

Il peut indiquer à partir de  l’indice que la personne n’est plus auditionnée à titre de témoin mais en tant qu’inculpé.  Ce fut le cas pour le Maire de Jacmel,  puisque le juge a émis un mandat de dépôt contre lui à la fin de l’audition. <br><br> LLM / radio Métropole Haïti 

Publicité