Le juge Morin enquête sur divers cas de corruption

432

Le juge instructeur, M. Jean Wilner Morin, peut être considéré comme un juge anti corruption. Ce magistrat, redouté par les politiques, enquête sur plusieurs dossiers sensibles impliquant des officiels, des dirigeants de formations politiques et des haut fonctionnaires.


Il n’hésite pas à transformer les invitations en mandats de dépôt s’il dispose d’indices suffisants.
En une semaine le juge Morin doit réaliser des auditions d’un ex sénateur, d’une ancienne mairesse proche du pouvoir, d’un ancien directeur général du ministère de l’intérieur et d’un ancien maire nommé.
Il s’agit d’investigations dans le cadre de trois enquêtes distinctes.


Le juge réalise des investigations sur des détournements de fonds à la caisse d’assistance sociale (CAS), au Bureau de Monetisation de l’aide publique au Développement (BMPAD) et sur le massacre de La Saline.


L’ex directeur général du ministère de l’intérieur, M. Fednel Monchery, n’avait pas répondu à une invitation du magistrat la semaine écoulée. Ce refus a poussé le juge instructeur à transmettre un mandat d’amener à la DCPJ.


L’ex agent exécutif intérimaire, M. Pierre Richard Duplan, s’est montré plus conciliant dans cette enquête sur le massacre de La Saline. Son avocat a pu obtenir un report de l’audience.


Ancienne Mairesse de l’Arcahaie , Mme Rosemila Petit Frère, est également invitée par le juge Morin. Elle doit informer le magistrat sur les détournements de fonds à la caisse d’assistance sociale. Même ne disposant pas d’une fonction officielle, Mme Petit Frère est un membre important de la coalition au pouvoir. Cela n’a pas
dissuadé le juge a interrogé l’ex Maire réputée proche de la directrice du CAS, écrouée.


L’ex sénateur Nenel Cassy doit également répondre à une convocation du juge Morin en rapport avec le dossier de détournement de fonds au Bureau de Monétisation de l’aide publique au développement (BMPAD).
M. Cassy, est un proche de l’ex directeur Patrick Noramé, accusé d’avoir dilapidé des fonds provenant d’une aide du Japon.


LLM / radio Métropole Haïti

Publicité