Le marasme économique priorité des électeurs

200

Les problèmes économiques constituent la principale préoccupation des électeurs haïtiens, révèle un sondage réalisé par l’Observatoire Citoyen pour l’institutionnalisation de la démocratie (Ocide).Les principales causes de la paupérisation de la société, la pauvreté (39 %) et le chômage (27%) doivent être les priorités des prochaines autorités, jugent les électeurs potentiels interrogés en Mai 2015 par les enquêteurs de l’Ocide. Les responsables de l’Ocide font remarquer que le chômage est mentionné comme priorité notamment par les jeunes. La situation économique s’est détériorée gravement au cours des derniers mois en raison notamment de la forte dépréciation de la gourde.Cette nouvelle hausse du taux de change a provoqué un renchérissement des prix de produits de premières nécessités. L’indice des prix de produits alimentaire a connu une hausse de plus de 2% en juin selon l’Institut Haïtien des Statistiques et d’Informatiques (IHSI). En raison de l’impact direct de la cherté de la vie sur les citoyens ils relèguent la violence en troisième position avec 9 % parmi les priorités nationales.Cependant les autorités haïtiennes s’évertuent à mettre en exécution un nouveau plan sécuritaire afin d’empêcher une résurgence de la violence durant la période des élections.Le retrait de la Minustah dans plusieurs régions a contraint les autorités policières à élaborer de nouvelles stratégies pour chaque région. Les responsables de l’Ocide ont fait valoir que les programmes des candidats doivent tenir compte des priorités de la population pour qu’ils bénéficient d’une bonne réceptivité.Les candidats doivent proposer des solutions aux problèmes structurelles et conjoncturelles liées à la pauvreté. Les autorités gouvernementales misent sur la relance de la production nationale en accordant des subventions aux moyennes entreprises afin de favoriser une hausse du taux de croissance de l’économie. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité