Le PNUD renforce son action dans la gestion des risques et désastres

156

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) réitère sa détermination à poursuivre son action dans la gestion des risques en Haïti.Haïti a vécu une centaine de catastrophes naturelles depuis 1909, dont 40 ouragans et tempêtes, 47 inondations, sept sécheresses et deux tremblements de terre majeurs, aggravant la pauvreté récurrente de la population. De 2010 à 2020, le PNUD a multiplié les efforts pour renforcer la résilience aux traumatismes et aux crises dus aux aléas naturels, fondée sur la connaissance des risques et incluant la préparation aux catastrophes, le rétablissement après celles-ci et la résilience des communautés.Le PNUD a signé des protocoles d’accord avec l’Université d’État d’Haïti et le Centre National de l’Information Géospatiale sur la gestion des risques et désastres et appuyé le Gouvernement dans sa capacité à prévenir et gérer de futures catastrophes; ou encore, d’avoir évalué la vulnérabilité du bâti et simulé les pertes socio-économiques en cas de séismedans trois villes principales du Nord et 50 établissements publics.Selon le rapport 18 plans de prévention des risques existent désormais dans des quartiers prioritaires de Port-au-Prince et dans le Nord et le Nord-Est, tandis que quatre départements et 53 communes sont couverts par des cartographies multirisques. Ces actions ont été possibles grâce au parteniariat continu avec le Ministère de la planification et de la coopération externe, le Ministère de l’interieur et des collectivités territoriales et la Direction de la protection civile. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité