Le pouvoir Lavalas n’apprécie pas les remarques de Colin Powell sur sa performance

203

Le gouvernement Lavalas ne partage pas les commentaires du chef de la diplomatie américaine, Colin Powell, relatifs aux progrès insuffisants par Haiti sur les plans politique et économique depuis le retour d’exil du président Aristide en octobre 1994. Le premier ministre , Yvon Neptune , a indiqué que M. Powell peut avoir sa lecture sur la situation de la démocratie en Haiti mais le peuple est le seul juge.Pour sa part, le ministre des Finances, Faubert Gustave , a fait savoir que la situation économique s’est améliorée par rapport à celle qui prévalait avant l’entrée en fonction du gouvernement en place. Le ministre Gustave estime que Collin Powel s’est trompé en intervenant sur le dossier économique haïtien. Le lundi 6 mai dernier, le secrétaire d’Etat américain, Colin Powell , avait exprimé sa déception face à la situation en Haiti . Le chef de la diplomatie américaine qui s’exprimait à l’occasion du discours annuel devant le Conseil des Etats des Amériques à Washington avait indiqué que très peu de progrès a été réalisé dans les domaines politique et économique par le gouvernement du président Aristide . M. Powell avait indiqué que l’administration de Jean-Bertrand Aristide était loin de favoriser un environnement démocratique marqué par une compétition politique qui pourrait rendre possible le développement économique et le respect des droits civils et humains .

Publicité