Le premier ministre planche sur le dossier de la double nationalité

244

Le premier ministre haïtien, Jacques Edouard Alexis, annonce une rencontre entre des membres du gouvernement et les responsables du parlement en vue de mettre en place une structure pour évaluer la question de la double nationalité. Répondant aux questions des journalistes à son arrivée à l’aéroport Toussaint Louverture après sa visite à Washington, M. Alexis a fait part de ses préoccupations en raison de la perception des haïtiens de la diaspora face à ce dossier. Il soutient qu’une réforme de la constitution est la seule solution qui permettra de répondre aux intérêts des haïtiens de la diaspora tout en respectant des principes de souveraineté. » Il est important qu’on analyse le statut des membres du gouvernement », a souligné M. Alexis précisant que tous les aspects de la commission mixte seront évalués.En ce qui a trait aux rumeurs sur la nationalité étrangère du ministre de la justice, René Magloire, le chef du gouvernement a dit souhaiter que la lumière soit faite au plus vite sur cette affaire. Jacques Edouard Alexis est rentré à Port-au-Prince samedi dernier après avoir eu des rencontres avec les responsables de l’Organisation des Etats Américains (OEA), de la Banque Interaméricaine de Développement (BID), de la Banque Mondiale, du Fond Monétaire International (FMI) et du gouvernement américain afin de mobiliser des fonds pour le Document de Stratégie Nationale pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (DSNCRP).  » Cette visite s’inscrit dans le cadre des rencontres préliminaires pour la conférence des bailleurs de fonds », rappelle M. Alexis qui s’est entretenu également avec la secrétaire d’état, Condoleeza Rice, et les responsables de l’USAID et du département du Trésor. Le dossier des haïtiens vivant en situation irrégulière a été également abordé au cours de ces rencontres avec les officiels américains. » J’ai renouvelé la demande de TPS en faveur des haïtiens en situation irrégulière qui sont déportés « , insiste M. Alexis expliquant que ce dossier ne concerne pas les criminels. Tout en faisant remarquer que les Etats-Unis ont accordé ce statut à des ressortissants d’autres pays de la caraïbe, le premier ministre Alexis espère que le président Georges Bush répondra favorablement à la requête du gouvernement haïtien.

Publicité