Le Président de la Commission Finances du Sénat émet des réserves sur le projet de budget de la République

270

Le vote du budget de la République pour l’Exercice fiscal 2003-004 risque de connaître une véritable impasse au niveau du Sénat . Le président de la Commission Finances du Sénat de la République , Prince Pierre Sonson , menace de boycotter le vote de la loi des finances en raison des imperfections qui entourent la présentation du document . C’est un document qui même par sa configuration révolte le sénateur du Sud-Est , Prince Pierre Sonson. Le président de la commission finances du Grand Corps s’explique mal le choix de l’Exécutif dans un pays où l’économie va mal. Le sénateur se plaint aussi du manque de précision du côté du ministère des finances autour de certains points d’ombre dans le document soumis à l’attention des deux (2) chambres. En fait, Prince Pierre Sonson à lui seul relève une multitude de failles dans le budget proposé par l’Exécutif. Lors d’une rencontre avec le ministre concerné au Sénat de la République, le jeudi 30 octobre 2003, le sénateur du Sud-Est a tenté en vain de satisfaire sa soif. Le parlementaire responsable de l’étude de la loi de finances 2003/2004 se montre critique vis-à-vis du ministre des finances, Faubert Gustave, autour de sa gestion comme Grand Argentier de la République. M. Gustave doit à Prince Pierre Sonson des explications sur le pourquoi de la non réalisation de certains projets ratifiés dans le budget précédent. Tout compte fait, le sénateur du Sud-Est lance une mise en garde aux secteurs concernés par la question du budget si rien n’est fait pour épurer le document soumis, Prince Pierre Sonson annonce qu’il sera absent du vote.

Publicité