Le président Préval dit non au sénateur Lugar

163

Le chef de l’Etat haïtien René Préval a rejeté hier les propositions du sénateur américain Richard Lugar relatives au processus électoral.Le sénateur Lugar, membre influent de la puissante commission affaires étrangères du sénat américain, avait souhaité l’implication de la communauté internationale dans la modification de l’organisme électoral et l’intégration de Fanmi Lavalas dans la course électorale.Le président Préval a déclaré que ces propositions sont irrecevables parce que contraires aux lois haïtiennes. Il a soutenu qu’il ne pouvait former le Conseil Electoral Provisoire (CEP) en consultation avec les partenaires internationaux. Seuls les acteurs haïtiens peuvent être impliqués dans la formation du CEP, a martelé M. Préval.Le chef de l’Etat a également expliqué que l’organisme électoral ne peut enregistrer les différentes factions de Fanmi Lavalas.Faisant valoir qu’il s’agit d’un problème technique et non d’une exclusion, le président Préval a indiqué que plusieurs candidats d’un même parti ne peuvent briguer un siège.Il souligne que les fractions peuvent constituer de nouveaux partis ce qui leur permettra de respecter la loi.Lors du dernier processus électoral, les deux branches de Fanmi Lavalas avaient été écartées de la course.La branche de Maryse Narcisse avait revendiqué l’appui de Jean Bertrand Aristide mais n’avait pas pu fournir à temps les documents exigés.Les candidats des deux factions de Fanmi Lavalas s’étaient inscrits sous la bannière d’autres regroupements politiques dont Ansanm Nou Fò, Véyé Yo et Organisation pour l’Avenir (Ola). LLM / Radio Métropole Haïti

Publicité