Le RDNP opposé à l’opposition violente

198

Lors de sa rencontre avec le Sous secrétaire d’état, David Hale, le secrétaire général du RDNP, Eric Jean Baptiste, a exprimé son opposition à une lutte violente pour renverser un président élu.Il condamne la stratégie de violence de l’opposition.  » On ne peut priver les citoyens du droit de circuler », lance l’entrepreneur.Il y a des gens impliqués jusqu’au cou dans l’affaire Petrocaribe qui veulent réaliser un coup d’état en vue de s’accorder une amnistie, révèle t-il. De son côté l’officiel américain a dit souhaité qu’un consensus soit trouvé pour la formation d’un gouvernement avant la fin de la législature. » Il y a un deadline qui a été fixé par M. Hale », a dit M. Jean Baptiste. Le diplomate a réitéré son appel à un dialogue national en vue de trouver une solution inclusive. Les américains envisageraient également de solliciter un don du FMI pour Haïti. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité