Le secteur des affaires n’est pas pressé de prendre le train électoral

191

Les membres du Patronat Haitien se montrent de plus en plus réticents sur le dossier des élections au moment où le régime Lavalas bat la grosse caisse pour tenter de vendre le projet électoral à l’ensemble des secteurs. Le secteur privé qui a désigné son représentant au Conseil Electoral Provisoire (CEP) soutient que le climat d’anarchie qui règne aujourd’hui dans le pays n’est pas propice à la tenue d’élections dans l’immédiat . La présidente de l’Association des Industries d’Haiti (ADIH), Mme Marie Claude Bayard , l’a rappelé dans une interview qu’elle a accordée à Radio Métropole. Mme Bayard se dit favorable à la tenue d’élections dans le pays mais insiste sur le plein respect des règles du jeu en passant par l’établissement d’un climat de sécurité. L’industrielle invite le président de la République a tenir compte des préoccupations légitimes des différents secteurs qui réclament des garanties afin de pouvoir en toute quiétude participer aux opérations électorales . Le secteur privé fait partie d’un groupe de cinq (5) institutions de la société civile représentées au CEP qui conditionnent la participation de leurs membres à l’application par le pouvoir de la Résolution 822 de l’Organisation des Etats Américains ( adoptée le 4 septembre 2002) notamment dans les domaines du désarmement , de la sécurité et de la lutte contre l’impunité.Le processus de formation du CEP est au congélateur depuis novembre dernier.

Publicité