Le secteur du logement représente une priorité selon Martelly

265

Le déficit de logement constitue l’une des priorités des autorités haïtiennes. Selon les statistiques de 2012 la population haïtienne est confrontée à un déficit de 400 000 logements.L’effort financier qui doit être consenti représente plus de 600 millions de dollars par an, a révélé le président Martelly. Avec la construction de 40 000 logements par an l’effort sur 10 ans atteindra les 7 milliards de dollars, a-t-il laissé entendre. L’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP) et l’entreprise publique pour la promotion des logements sociaux (EPPLS) sont deux institutions en charge de la gestion de cet important secteur. L’UCLBP, dirigé depuis un mois par un nouveau directeur, l’ingénieur Clément Bellizaire, a réalisé les principaux chantiers depuis le violent séisme du 12 janvier 2010.Outre les bâtiments publics, dont le kiosque Occyde Jeanty, l’UCLBP, a construit également des logements sociaux à Morne a Cabri, morne Lazare, Delmas 18, à Léogane et à Damien. Le chef de l’état haïtien, Michel Martelly salue l’action de l’UCLBP et de l’EPPLS dans ce secteur et exhorte les responsables à intensifier les actions.En lançant la semaine écoulée le colloque sur la problématique des logements sociaux, le président Martelly s’est réjouit de la démarche de l’EPPLS voulant mettre en commun les ressources pour l’amélioration des conditions de vie des citoyens.Se loger décemment est d’abord une question de justice et d’équité, a insisté le président Martelly attirant l’attention sur les efforts de son administration dans ce secteur. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité