Le taux de prévalence du sida aconsidérablement baissé en Haïti

71

Le nombre d’Haïtiens qui sont testés positifs parmi les personnes dépistées pour le VIH a considérablement diminué, d’environ 10 pour cent il y a une décennie, à 3.67 pour cent, selon les données recueillies par le Ministère de la Santé Publique et de la Population d’Haiti. Selon un communiqué de l’ambassade des Etats Unis en Haiti, depuis 2004, le nombre de personnes testées pour le VIH/SIDA est passé de 58.433 à 839.033. Le nombre de femmes enceintes testées a augmenté de façon spectaculaire de 22.221 à 236.174. En outre, 87% des femmes enceintes séropositives ont reçu un traitement antirétroviral à vie pour la prévention de la transmission mère-enfant. Ce fut une grande amélioration après une décennie où entre 20% et 50% des femmes enceintes séropositives ont reçu des soins. Le nombre de patients VIH-positifs qui se sont inscrits pour un traitement en 2013 a atteint un grand record avec une augmentation de 44% l’année dernière. L’augmentation de l’inscription des patients pour le traitement est en moyenne de 20% chaque année (sauf en 2010, lorsque survint le tremblement de terre). La Mission américaine, à travers un certain nombre de programmes différents – allant de la prévention aux soins et traitements – apporte une contribution importante à la lutte contre le VIH/SIDA en Haïti. L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), soutient la prévention, élément clé de la réponse nationale haïtienne au VIH/SIDA, en travaillant à travers le Plan présidentiel d’aide d’urgence à la lutte contre le sida (PEPFAR). Dans le cadre du PEPFAR, l’USAID fournit plus de 50% de tous les médicaments contre le VIH en Haïti et distribue plus de 35 millions de préservatifs, près de 85% du total disponible dans le pays. L’objectif est d’accroître la compréhension des schémas et paramètres de comportement sexuel à risque; augmenter l’évaluation des risques et l’utilisation du préservatif et améliorer la disponibilité des préservatifs. Tout aussi important dans la lutte contre le VIH/SIDA ont été les efforts déployés par les Centres de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), qui mettaient l’accent sur l’appui au Gouvernement d’Haïti pour prévenir la transmission de la maladie depuis que cette organisation a ouvert son bureau en Haïti en 2002. Grâce au soutien du Service de transfusion sanguine de la Nation (Nation Blood Transfusion Service), le CDC prend en charge le dépistage et la distribution d’environ 27.000 unités de sang pour sauver des vies au cours de l’année écoulée, un triplé durant la dernière décennie. Les partenaires du CDC fournissent également une partie importante de la prise en charge du VIH/SIDA et dutraitement en Haïti des personnes déjà infectées, soutiennent l’expansion des programmes de prévention de la transmission mère-enfant et améliorent l’adhésion à l’ensemble complet de services de santé maternelle et infantile pour les mères VIH-positives et les nourrissons exposés. En collaboration avec le MSPP et ses partenaires, le CDC a mis en place un système de dossier médical électronique couvrant 82 pour cent des soins du VIH et des sites de traitement, et a créé une base de données de notification des cas de VIH, prenant plus de 90 pour cent des cas déclarés chaque année. Le CDC a également élargi les pratiques d’assurance externes de qualité dans 204 laboratoires et dans tous les sites du VIH. Le PEPFAR, initiative du gouvernement américain pour aider à sauver la vie des personnes atteintes du VIH/SIDA à travers le monde, est un engagement historique et le plus grand dans n’importe quel pays pour combattre une maladie à l’échelle internationale. Il y a juste dix ans, le sida était considéré comme une sentence de mort. Aujourd’hui, avec des millions de vies sauvées grâce au PEPFAR et le Fonds Mondial de Lutte contre le sida (the Global Fund to Fight AIDS), le paludisme, la tuberculose ainsi que d’innombrables autres entités, l’espoir n’a pas seulement été renouvelé, mais il a été une force motrice pour accélérer une réponse globale. Le PEPFAR soutient la lutte mondiale contre le sida à travers des programmes bilatéraux et régionaux dans plus de 70 pays. Dans le monde entier, les nouvelles infections liées au VIH ont diminué de près de 33% au cours de la dernière décennie, et la mortalité liée au sida a diminué de 30 % depuis son pic en 2005. EJ/Radio Métropole Haïti