Le tribunal de Port-au-Prince, menacé de paralysie

143

Le tribunal de première instance de Port-au-Prince est menacé de paralysie, selon le doyen Bernard Saint-Vil, qui déplore la lenteur du renouvellement du mandat de 14 juges à quelques semaines de la réouverture des tribunaux. Maître St Vil dit craindre d’être obligé de redistribuer de nombreux dossier dont l’instruction devra reprendre à zéro. Selon le doyen du tribunal maitre Bernard Saint Vil, sur les 24 juges en siège seuls 10 ont un mandat valide leur permettant d’exercer leur fonction et d’instruire des dossiers criminels. La réouverture des tribunaux est prévue pour la première semaine du mois d’octobre et le tribunal de première instance de Port-au-Prince dispose de moins de la moitié de ses juges. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité