L’Eglise Haïtienne Souhaite un Compromis Electoral

185

 » La démocratie requiert le pluralisme politique et l’on ne saurait concevoir de bonnes élections avec un parti unique’ a déclaré l’Evêque Coadjuteur de Port-au-Prince, Monseigneur Serge Miot, président de la Commission Justice et Paix. Pour sa part, le responsable de la Fédération Protestante d’Haïti, le pasteur Edouard Paultre, a appelé les autorités gouvernementales à rechercher une issue à la crise post électorale.La Convergence Démocratique qui regroupe les partis de l’Opposition a décidé de boycotter les élections du 26 novembre et a appelé le peuple haïtien à suivre son exemple. L’ancien président Jean Bertrand Aristide qui brigue un nouveau mandat de cinq (5) ans, est assuré d’une victoire facile tout comme son parti, la Fanmi Lavalas. Une des composantes de la Convergence Démocratique, l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL) a annoncé le lundi 20 novembre son intention de poursuivre en justice les Organisations Populaires (OP) – notamment Jeunesse Pouvoir Populaire (JPP) dirigé par René Civil qui profèrent des menaces publiques contre l’Opposition.

Publicité