L’entrée en fonction des parlementaires un processus complexe

124

Le gouvernement et le Conseil Electoral Provisoire (CEP) ont entrepris, au cours des dernières 72 heures, d’accélérer le processus visant l’entrée en fonction des membres de la 50 eme législature.Toutefois les sénateurs en fonction devront jouer leur partition dans le processus complexe d’entrée en fonction. L’ex vice président de la chambre des députés, David Geneste, soutient qu’après l’obtention de son certificat d’élection auprès du CEP, l’élu devra s’inscrire auprès du secrétariat de sa chambre.L’inscription de tous les élus permettra au secrétaire général de former le bureau d’âge avec l’élu le plus âgé pour président provisoire. Ce président provisoire présidera la séance de validation des pouvoirs.Il devra valider ses propres pouvoirs et ensuite former des commissions pour la validation des pouvoirs des élus.Les 92 députés seront tous dans la même situation puisque tous les députés de la 49 eme législature étaient partis depuis janvier 2015. Après la validation des pouvoirs le bureau d’âge réalisera l’élection du président de la chambre des députés. Le nouveau président assumera immédiatement sa charge et poursuivra le processus qui permettra l’élection de deux vice-présidents, de deux secrétaires et de deux questeurs. Tout le processus doit aboutir avant le lundi 11 janvier 2016 puisque le président de la chambre basse siégera en tant que vice président de l’assemblée nationale. Le PHTK détient une majorité relative à la chambre basse. Avec l’appui de ses alliés le parti présidentiel devrait être en mesure de conquérir la présidence de la chambre des députés. Durant les deux dernières années de la 49 eme législature, les députés proches du chef de l’état avaient régné sans partage à la chambre basse. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité