Les autorités régionales veulent se prémunir de l’épidémie de choléra

227

La peur du choléra a gagné plusieurs départements une semaine après le début de l’épidémie dans l’Artibonite. Dans le sud-est où un cas suspect est en observation les autorités ont adopté de nouvelles dispositions en vue d’empêcher l’entrée de la bactérie.Au moins 5 postes de contrôle seront mis en place à Jacmel afin de désinfecter les véhicules en provenance du bas Artibonite. Dans le même temps, le délégué départemental, Ramilus Bolivar et le maire de Jacmel, Edwin Zeny, ont interdit l’entrée des produits alimentaires du bas artibonite. Les autorités entendent tout mettre en œuvre pour empêcher une contamination et ont interdit l’entrée de cadavre des personnes décédées lors du début de l’épidémie dans l’Artibonite.Dans la Grand Anse les autorités sanitaires affirment qu’un comité de vigilance et de prévention a été constitué.Une rumeur faisant état du décès de 7 personnes atteintes du choléra avait causé la panique à Jérémie hier mercredi.Les autorités régionales assurent qu’aucun cas de choléra n’a été enregistré dans la région.Les directions départementales du ministère de la santé ont lancé une campagne de sensibilisation sur le respect des principes d’hygiène.Des prélèvements ont été effectués sur des cas suspects au Cap Haïtien et aux Cayes en début de semaine.Les résultats des tests n’ont pas encore été rendus public par le laboratoire national.Au cours de la journée du mardi 26 octobre 8 nouveaux cas de décès et 535 cas d’hospitalisation ont été recensés par les autorités.Le bilan partiel de l’épidémie dans l’Artibonite et le Plateau Central est de 292 morts et 4147 hospitalisés. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité