Les bandits tentent de refaire surface

136

Au moins deux bandits armés, impliqués dans le cambriolage d’un supermarché au Cap Haïtien, ont été tués lors d’échanges de tirs avec les forces de l’ordre samedi dernier.L’un des bandits qui avaient attaqué le market Supermart a été quasiment lynché par la population.Lors de cet accrochage un policier a été blessé à l’abdomen. Dans le même temps, à Delmas au moins 4 personnes ont été blessées lors d’un braquage. Des bandits à bord d’une motocyclette ont attaqué un individu qui venait de réaliser une transaction dans une banque commerciale. Dans la capitale un étudiant de la faculté des Sciences Humaines, Luckenson Francois et une dominicaine ont tués le week end écoulé. Les forces de l’ordre ont récemment mis en place un dispositif sécuritaire pour freiner les actions criminelles dans la région métropolitaine.L’inspecteur divisionnaire Joseph Dumont, responsable du commissariat de Port-au-Prince, assure que le nouveau déploiement a permis de ramener le calme dans la zone du champ de Mars.Il révèle que plusieurs bandits ont été appréhendés dont certains alors qu’ils se préparer à perpétrer leur forfaits.Un bandit récidiviste Lundi Pascal, qui a été remis en liberté le 27 septembre, a été appréhendé en possession d’un revolver alors qu’il se préparait à attaquer une succursale de banque. Il avait auparavant été arrêté pour son implication dans l’assassinat d’un étudiant de l’Inaghei. Dans le bas artibonite le dispositif sécuritaire a permis l’arrestation de Pierre Gary, un individu recherché pour son implication dans de nombreux actes de violence. Une opération a été réalisée à la Petite Rivière de l’Artibonite où il avait trouvé refuge après le décès du chef de son gang lors d’échanges de tirs avec les forces de l’ordre. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité