Les candidats réclament le recomptage et l’épuration des votes

153

La quasi-totalité des candidats à la présidence rejettent les résultats préliminaires publiés hier par le Conseil Electoral Permanent (CEP).Ils annoncent leur détermination à poursuivre les protestations en vue du respect du vote populaire. Le coordonateur de Lapeh, Anacacis Jean Hector, rejette les résultats qui placent son candidat, Jude Célestin, en deuxième position.Il annonce des rencontres de concertation avec les autres partis politiques afin de poursuivre les réclamations relatives a un recomptage des votes pour exclure les votes frauduleux en faveur du candidat du PHTK. Lapeh et les autres partis politiques réclament l’exclusion de Jovenel Moise de la course électorale pour fraude massive. Le candidat à la présidence de Pitit Dessalines, Moise Jean Charles, est intervenu sur plusieurs medias de la capitale pour dénoncer les résultats préliminaires.Il exige que les vrais résultats et non des « résultats politiques“ soient publiés. M. Jean Charles n’est pas étonné par ces résultats qui selon lui ont  » été préparés par le chef de l’état Michel Martelly ». Il entend réaliser une bataille juridico politique pour faire respecter le vote du peuple haïtien. Le candidat du Mouvement d’Action Socialiste (MAS), Eric Jean Baptiste, annonce également la poursuite des actions visant l’épuration du scrutin.Il rejette les résultats préliminaires qui ont tenu compte des fraudes massives en faveur du parti présidentiel. Le candidat de Renmen Haïti, Jean Henry Céant, arrivé en sixième position, soutient que le vote a été entaché de fraudes massives.Il souligne que les 8 candidats à la présidence de l’Opposition maintiennent leur exigence pour un recomptage des votes.Nous avons des revendications mais nous n’avons pas de contestation, a-t-il expliqué. D’autres candidats dont Sauveur Pierre Etienne de l’Organisation du Peuple en Lutte (OPL), classé 7 eme et Samuel Madistin du Moppod, classé 10 eme sont également impliqués dans la lutte pour le recomptage et l’épuration des votes. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité