Les défenseurs des droits humains protestent dans les rues

121

Les organisations de défense des droits humains ont réalisé une manifestation dans les rues de Port-au-Prince, Delmas et Pétion ville pour marquer l’anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme. M. Pierre Espérance, coordonateur général du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), s’est dit satisfait puisque la manifestation s’est déroulée sans incident. Dans la déclaration des organisateurs, Mme Marie Yolene Gilles a dénoncé le non respect du droit de vote des citoyens haïtiens.Elle a critiqué une tentative des autorités visant à instaurer une dictature en Haïti. La position exprimée par les défenseurs des droits humains est identique à celle des leaders de l’Opposition.Nombre d’entre eux étaient présents à la marche notamment les candidats à la présidence Eric Jean Baptiste, Jean Henry Céant, Steven Benoît, Edmonde Supplice Beauzile et Maryse Narcisse.Ils ont une fois de plus réclamé la mise en place d’une commission de vérification des votes. D’autres personnalités absentes des premières manifestations étaient cette fois ci en première ligne entre autre Turneb Delpé et Yves Christallin. Les manifestants ont lancé des slogans hostiles aux autorités dont ils réclament la démission.Dans le collimateur des manifestants le chef de l’état Michel Martelly, la Première Dame Sofia Martelly, le Premier Ministre Evans Paul, le président du CEP, Pierre Louis Opont, son épouse Marie Lucie Bonhomme Opont ainsi que Reginald Boulos et Rosny Desroches.Ces deux dernières personnalités sont pressenties pour diriger une commission gouvernementale, ont révélé des leaders de l’Opposition. La manifestation s’est déroulée sans incident cependant les commerçants et les petits détaillants ont fui à l’approche de la foule de manifestants craignant des violences. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité