Les élections sont primordiales pour la consolidation de la démocratie en Haïti

147

Dans un message pré- enregistré, la Représentante Spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Sandra Honoré estime que les élections sont essentielles pour le renouvellement immédiat des représentants du peuple haïtien. « Elles sont essentielles pour le rétablissement de l’équilibre institutionnel et la consolidation démocratique d’Haïti à long terme », a déclaré Madame Honoré, dans ce message Elle a fait remarquer qu’elles sont essentielles pour répondre aux aspirations du peuple haïtien, vos aspirations, pour la démocratie, la participation citoyenne, la responsabilité et la bonne gouvernance. Voter est un droit démocratique individuel, permettant à chacune et chacun d’exprimer son choix dans la paix, et sans intimidation ou pression d’aucune sorte. C’est l’expression de la souveraineté du peuple et un devoir citoyen. Vous êtes près de six millions en droit de choisir 139 parlementaires le 9 août, ainsi que 1420 administrations locales et municipales et un nouveau président le 25 Octobre, avec éventuellement un second tour si nécessaire, selon le calendrier électoral du CEP, afin d’assurer que la 50ième législature soit installée le 11 Janvier 2016, et que le transfert du pouvoir à un nouveau président s’accomplisse le 7 février, comme prévu par la Constitution. Ces élections seront l’occasion pour Haïti d’installer, pour une troisième fois consécutive, un président démocratiquement élu à l’issue de deux mandats présidentiels successifs de cinq ans. C’est la plus longue période de stabilité institutionnelle qu’Haïti a connu de mémoire récente. La poursuite de cette consolidation est essentielle pour la paix, la sécurité et le développement socio-économique en Haïti. Jusqu’à présent, tous les acteurs concernés ont fait leur part pour atteindre cet objectif et permettre l’organisation d’élections transparentes, inclusives et équitables. Le Conseil Electoral Provisoire nommé en janvier, a pris à bras le corps la tâche complexe d’organiser le plus grand processus électoral qu’Haïti ait jamais connu. La Police Nationale d’Haïti a mis en place un plan de sécurité incluant le déploiement de 7000 policiers à travers le pays, qui seront appuyés par la Police des Nations Unies et les militaires, si nécessaire. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité