Les élèves des Gonaives et de Petit-Goave déterminés à renverser Jean Bertrand Aristide

232

Le porte-parole des élèves révolutionnaires des Gonaïves , Dieufils Barthélémy, annonce la poursuite de la mobilisation pour obtenir la démission du président Jean Bertrand Aristide . M. Barthélémy affirme que les élèves des Gonaïves sont de plus en plus motivés pour atteindre cet objectif . Il en profite pour dénoncer les déclarations du chef de l’Etat, Jean Bertrand Aristide , le 28 novembre 2002 , selon lesquelles les élèves ont été manipulés et les manifestations contre le Pouvoir sont infiltrés par des  » pseudo écoliers  » . Dieufils Barthélémy affirme qu’il n’est pas question de céder face à un pouvoir qui tire sur des écoliers . Le dirigeant de l’Opposition à Petit –Goave , Deus Jean François rejette les acusations faites par le Pouvoir sur la présence de “ faux élèves “ dans les manifestations anti-gouvernementales dans cette ville . Selon l’ancien député de la 45ème législature qui enseigne à Petit-Goave, le chef de l’Etat s’est trompé car les jeunes ont pris conscience de l’état de dégradation de la situation et ont identifié la source de leurs difficultés actuelles. M. Jean François croit savoir que la mobilisation des écoliers va se poursuivre jusqu’à la démission du Président Aristide . Le dirigeant de l’Opposition confirme la tenue d’une importante manifestation hostile au Pouvoir Lavalas, ce mardi 3 décembre, à Petit-Goave pour saluer la mémoire du journaliste Brignol Lindor assassiné, il y a un an par des membres d’une Organisation Populaire (OP) proche du pouvoir dénommé “ Dòmi nan Bwa “. Des milliers d’élèves ont déjà gagné les rues dans plusieurs villes de province pour réclamer le départ du pouvoir de M. Aristide. Dans une déclaration au Palais National la semaine écoulée sur les troubles enregistrés dans le pays depuis plus d’une semaine , le chef de l’Etat avait indiqué que les manifestants hostiles à son pouvoir étaient composés entre autres de  » faux écoliers  » tout en appelant les parents à encourager les enfants à rester en classe .

Publicité