Les manifestations anti-gouvernementales se poursuivent à Port-au-Prince

174

A l’initiative de Pitit Desalin, Monop et du Front National des Candidats, plusieurs centaines de personnes ont défilé vendredi et samedi dans à Port-au-Prince. Cette manifestation des militants de l’opposition plurielle visait à réclamer la mise en place d’une commission indépendante de vérification afin de faciliter la tenue du second tour. Certains partisans des candidats du G8 ont également exigé le renvoi du CEP, le départ de l’exécutif, l’arrestation des conseillers électoraux et la mise en place d’un gouvernement de transition. Vendredi, après avoir parcouru plusieurs quartiers populaires, le cortège des manifestants a abouti au Champs de Mars, près des locaux de l’ambassade de France en Haïti. Devant la représentation diplomatique française, les organisateurs ont exigé que le Core Group, dont la France est membre, cesse ses ingérences dans la politique haïtienne et qu’il ne cautionne plus les dérives du président Martelly. Samedi des manifestants se sont rendus devant les locaux du Centre de Tabulation. Notons que dans l’ensemble, ces nouvelles manifestations se sont déroulées sans incidents majeurs et sous forte escorte policière. EJ/Radio Métropole Haïti

Publicité