Les marchés binationaux à nouveau fonctionnels

229

Le gouvernement dominicain a autorisé mardi la réouverture des marchés proches de la frontière.Les marchés dominicains proches des villes de Belladères, Anse-a-Pitres, Ouanaminthe et Malpasse avaient été fermés dans le cadre de mesure préventive pour empêcher une propagation de l’épidémie de choléra en République Dominicaine.Plusieurs milliers d’haïtiens en provenance d’autres villes frontalières participent à ces marchés considérée comme binationale. Le ministre dominicain de la santé, Bautista Rojas, a précisé que des contrôles sanitaires dans toutes la zone frontalière ont été établis avant la réouverture des « marchés binationaux ».Les postes de contrôle sont dotés d’eau potable, de savon et de chlore pour « garantir l’hygiène » sur ces marchés tenus deux fois par semaine.Les autorités sanitaires dominicaines ont également annoncé le lancement d’une campagne nationale de prévention du choléra.L’interdiction des marchés était jugée comme une disposition excessive par l’OMS.L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a assuré qu’il n’était « pas nécessaire de fermer les frontières ou de restreindre les voyages dans l’île et le commerce avec Haïti ».Tandis que les autorités dominicaines annoncent une réouverture de la frontière, les autorités régionales du sud-est ont décidé la fermeture de la frontière dans le point de passage à Anse-a-Pitres.Cette décision s’inscrit dans le cadre des dispositions visant à empêcher une propagation de l’épidémie en provenance de l’Artibonite ou de la république dominicaine. LLM / radio Métropole Haïti

Publicité