Les membres n’ont toujours pas vidé leur contentieux

201

Les membres du Conseil Electoral Provisoire (CEP) devraient faire l’annonce d’une nouvelle entente, ce mercredi 27 octobre 2004, après l’accord obtenu en août dernier suite à la médiation du comité de suivi de l’Accord du 4 avril sur la transition politique. L’information est communiquée à la presse par Marie Denise Claude du PDCH, membre de ce comité, au terme d’une réunion entre le Conseil des Sages, le Comité de suivi et le Conseil Electoral, le mardi 26 octobre. Les membres du CEP notamment la présidente Roselor Julien, le conseiller Patrick Féthière et le trésorier François Benoit s’accusent mutuellement de détournement de fonds dans le cadre d’un contrat avec la compagnie « Accurate Satellite Access » pour la réparation du système de climatisation de l’institution. Les représentants de l’Eglise catholique, des partis non alignés et du secteur privé sont à couteaux tirés depuis quelque temps et, pour plusieurs responsables politiques, cette situation d’insécurité au sein du CEP les inconforte dans la perspective des élections générales de 2005. Le conflit dépasse le cadre du CEP puisqu’au cours de la réunion de mardi au local du CEP, une prise de gueule teintée de préjugés sociaux a eu lieu entre la présidente Roselor Julien et un membre du Conseil des sages, Anne Marie Issa, représentante du secteur privé et directeur générale de Signal FM. Ce n’est pas le grand amour entre Mmes Julien et Issa depuis les propos déplacés de la présidente du Conseil à l’endroit d’un journaliste de la station en juillet dernier. Dans plusieurs milieux, les conflits latents au sein du Conseil Electoral sont l’objet de questionnement sur la capacité de l’équipe actuelle à organiser les importantes joutes de l’an prochain.

Publicité