Les OP Lavalas donnent le ton avant l’arrivée de la mission technique de l’OEA.

179

Les  » Ti Kominote Legliz  » (TKL) de Saint-Jean Bosco et Jeunesse Pouvoir Populaire (JPP), en tête, mettent en garde contre le déploiement des experts de l’Organiation des Etats Américains (OEA) appelés à aider les autorités haïtiennes dans les domaines de la sécurité, de la gouvernance, de la justice et de la démocratie. Dans une conférence de presse, le mardi 16 avril 2002, les chefs de file de ces OP, Paul Raymond et René Civil soutiennent qu’une nouvelle forme d’occupation est en branle. Ces OP lavalas s’en prennent aussi à l’actuelle mission d’enquête de l’OEA en Haïti sur les violences du 17 décembre 2001 qui, selon elles, est venue supporter la Convergence Démocratique. Les TKL de Saint-Jean Bosco et JPP soutiennent qu’il y aurait une conspiration contre le gouvernement de Jean Bertrand Aristide. Ce complot contre le dirigeant Lavalas serait ourdi par l’Opposition et la communauté internationale, précisent les porte-parole des OP . René Civil et Paul Raymond lancent une mise en garde contre la Convergence Démocratique et l’OEA.  » Nous sommes prêts à nous battre comme les héros de l’indépendance pour libérer la terre d’Haiti et garantir notre droit de vivre libre », martellent-ils en avertissant l’Opposition que  » ce qui s’était passé le 17 décembre ne sera pas comparable à ce qui va se produire  » . Le 17 décembre 2001 , suite à l’annonce d’une tentative de « coup d’Etat » par le gouvernement Lavalas après l’invasion du Palais Présidentiel par des inconnus armés , des proches du pouvoir Lavalas ont pillé et incendié les locaux des principaux partis de l’Opposition . Les membres d’OP exhortent également leurs proches Lavalas et la population haïtienne à faire échec à la prochaine mission technique de l’OEA. Paul Raymond met en doute la crédibilité de l’Organisation hémisphérique.  » L’OEA est une organisation dépendante de Georges Bush (président américain) et de Colin Powell ( secrétaire d’Etat Américain ) , qui sont des nazis « , affirme-t-il . Les dirigeants de JPP et des TKL de Saint-Jean Bosco appellent le chef de l’Etat à mettre sur pied des programmes économiques et sociaux en faveur de la population démunie en vue de lutter contre ce qu’ils appellent le plan de destabilisation de 2004 ( bicentenaire de l’Indépendance ). Le ministre haïtien des affaires étrangères , Philippe Antonio , avait annoncé sur Radio Métropole , le 16 avril , que le gouvernement mettera tout en oeuvre pour accueillir la prochaine mission technique de l’OEA. M. Antonio avait indiqué que le gouvernement Lavalas allait assurer la sécurité des membres de la mission. Le chef de la diplomatie haïtienne en avait profité pour préciser que le déploiement de la mission de l’OEA n’était pas synonyme d’une mise sous tutelle du pays .

Publicité